lundi 29 août 2011

Patchwork

L'avantage, avec le patchwork, c'est qu'on peut découper ses morceaux de tissus tout en regardant sa série préférée. Parce que découper pendant 3 heures des carrés, c'est fastidieux. Alors que là, pendant que Booth mène son enquête dans ses chaussettes à rayures et que le docteur Brennan s'extasie devant l'os ioide d'un inconnu, tu plonges dans le suspens, et ni vu ni connu, tu découpes 110 coupons carrés !

C'est pourquoi, moi aussi, j'ai fait mon plaid en patchwokk de chutes de tissus. Une façon de rentabiliser les chutes de tissus et mon temps de loisirs (deux en un). Je voudrais même faire migrer la machine dans le salon, mais il paraît que c'est déjà bien assez d'entendre les coups de ciseaux entre deux dialogues télévisés...




Doublé en velours, il est idéal pour la mi-saison.

Par contre, il n'est pas venu le temps où je ferai un deuxième plaid... pas douée pour faire coïncider les angles des carrés !

samedi 20 août 2011

Camouflage

Je sais pas comment ça se passe chez vous, mais chez moi, le shooting photo, c'est tout une aventure, un road movie, avec plein de trucs qui n'ont rien à voir dedans !

Les photos qui suivent ne disent pas tout...





1. nous avons enfourché nos vélos et battu la campagne sous le soleil pendant 45 minutes pour trouver l'endroit idéal...
2. nous avons emmené dans notre bagage appareil photo, robe, sac plastique (ça t'intrigue, hein, oui !) 
3. Petite Soeur s'est changée là, dans le sous-bois, sous les yeux de quelques vaches, juste pour avoir ça 
4. Après un rhabillage express, nous sommes tombées sur des mûres, et, gourmandes et pas loin de l'heure du goûter, nous avons glissé dans le fossé pour faire nos provisions (le truc qui n'a rien à voir mais qui justifie le sac plastique). Ce soir, c'est crumble rhubarbe-mûre !


Et encore, des fois, c'est plus croustillant, mais je vous raconterai (comme le jour où le canard a avalé un reste de pâté Hénaff que j'avais laissé de côté pour prendre des photos de notre pique-nique).

lundi 1 août 2011

Claudette

En vrai, Claudette aurait aujourd'hui 108 ans. En photo, elle est restée bien jeunette et fort jolie, la coiffure disciplinée et les lèvres écarlates. Je voudrais bien lui ressembler, mais j'ai le cheveu indomptable et 80 ans de moins qu'elle... 
Oui, bon, donc, alors, me revoici au travail pour honorer les petites commandes de l'été. Qui, soit dit entre parenthèses, émanent pour une grande moitié de la même personne, j'ai nommé Florence qui se reconnaîtra. Florence est une... comment dire ?... fan de la première heure, et si elle continue - je préfère la prévenir - va se retrouver avec un total look from éliSe dans son sac à main. Après l'étui à lunette, l'étui pour l'Iphone, voici le protège-carnet de chèque. 
J'avais déniché il y a quasiment un an du skai un peu kitch pour trois francs six sous les deux mètres, mais comme c'était le parcours du combattant à coudre, il me restait encore du stock après avoir pourtant fabriqué une quinzaine de trousses berlingot. J'ai dû négocier dur avec mes aiguilles et mon pied presseur pour obtenir un résultat correct, pour rendre compte après - pour qui pour quoi, aucune idée) que le carnet ne rentrait pas dedans. Scrogneugneu, une fois le skai décousu, il garde irrémédiablement trace des piqûres qu'on lui a infligées. Et de redécouper du skai sous l'oeil blasé du chat. Et de recoudre.
Florence, il est pas beau cet étui ????? Et Claudette, elle est pas belle ???? 
Prête pour d'autres aventures ? sans skaiiiiiiii s'il te plaît !